Cap sur Beit Ed Dine, passage obligé au Liban

Ziyad

25 juillet 2019

Pas de commentaire

Ma visite de l’époustouflant palais de Beit Ed Dine

Amoureux de la nature, de la montagne et du grand air, vous recherchez un endroit exceptionnel qui respire le calme et la sérénité. Le village pittoresque de Bet Ed Dine est fait pour vous.

Situé à environ 850 mètres d’altitude, sur une hauteur qui fait face à Deir el-Qamar (un énième endroit pittoresque situé au Liban), Beit Ed Dine est une véritable destination touristique qui tient principalement à son palais, qui porte également son nom.

C’est justement ce magnifique lieu que je souhaitais vous faire visiter aujourd’hui à travers cet article, qui je vous le rappelle, fait partie de mon guide touristique “Le Liban by Libshop” !

LIBAN : le guide touristique ULTIME, avec les meilleurs endroits à visiter !

Accessible depuis Beyrouth, par la route du Sud jusqu’à Damour (souvenez-vous, l’endroit qui regorge de plages à la Miami !), vous pourrez rejoindre Beit Ed Dine par la route qui mène à Deir el-Qamar, à environ 25 kilomètres du littoral (une heure de route en voiture).

Véritable joyau architectural arabo-baroque, l’histoire du palais de Beit Ed Dine est étroitement liée à celle de l’émirat du Chouf. Déclaré monument national en 1934, à l’indépendance du Liban, le palais accueille chaque année, entre ses murs et dans ses cours, le fameux festival de Beit Ed Dine, qui a lieu tous les mois de juillet et d’août. Un événement d’envergure internationale dont la première édition remonte en 1985, en pleine guerre du Liban.

Le riche passé historique du village de Beit Ed Dine le précède. Désigné capitale de l’émirat du Mont-Liban au début du XIXème siècle, le palais de Bet Eid Dine est un des sites à absolument visiter dans la région. Voici quelques-unes des photos que j’ai pu prendre de ma visite.

Construit entre le 18è siècle et 19è siècle avec l’aide notamment d’architectes italiens par l’émir Bachir Chehab II, qui a gouverné l’émirat du Mont-Liban dans la première moitié du xixe siècle, il fut la résidence de l’émir jusqu’en 1840.

Le bâtiment, qui arbore un style italien baroque, avec un subtil mélange des caractéristiques orientales de l’architecture libanaise, a ensuite été employé par les autorités ottomanes comme siège de résidence du gouvernement du Mont-Liban.

Plus tard, sous le mandat français après la Première Guerre mondiale, il a été réquisitionné pour les besoins de l’administration locale.

Ses magnifiques boiseries, ses arabesques, ses hammams traditionnels, ses majestueux salons orientaux ainsi que sa collection de mosaïques, vous plongent dans une atmosphère digne des mille et une nuits.

L’émir Bachir intégra dans ce palais une chapelle et une mosquée, ainsi que de magnifiques hammams et de somptueux salons, où il accueillait notamment voyageurs, poètes, écrivains et musiciens.

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez la suite dans mon guide “Le Liban by Libshop” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Le Liban by Libshop”

Retrouvez notre guide touristique “Le Liban by Libshop”.

Des lieux incontournables aux pépites cachées, notre guide est à garder près de vous si vous visitez le Liban !

Nos pépites, par mail