Le falafel, c’est quoi ? Calories, gluten, origines… Vous saurez tout !

Un moment que vous entendez parler du Falafel. Vos amis végétariens qui ne peuvent plus s’en passer, et les foodies d’instagram ne manquent pas une occasion de s’afficher avec ces précieuses boulettes à la main. Un met oriental qui connait un essor particulier, notamment grâce au succès d’un de ses mythiques ambassadeurs situés dans le Marais, et aussi via la démocratisation récente du végétarisme auprès du grand public.

Mais au fait, le falafel, c’est quoi exactement ? Définition !

Le falafel est un met proche-oriental constitué de boulettes qui sont frites, dont les ingrédients principaux sont les pois chiches et/ou les fèves, ainsi que diverses épices.

 

Aux origines du falafel

Le falafel provient du Moyen-Orient. Son origine exacte est l’objet de controverses passionnées. Mais de plus en plus de spécialistes s’accordent à dire qu’il serait né en Egypte. En effet, Une théorie répandue énonce que le plat a été inventé en Egypte il y a environ 1 000 ans par les chrétiens coptes, qui l’ont mangé en remplacement de la viande pendant le carême. Et depuis la ville portuaire d’Alexandrie, la recette se serait exportée à travers le Proche-Orient.

Le cornet de minifels servi chez Libshop.

On a également spéculé sur le fait que le falafel pourrait remonter à l’Egypte pharaonique. D’autres théories suggèrent qu’il puisse provenir du sous-continent indien, où les aliments à base de pois chiches étaient légion, notamment au Yémen. Toutes ces hypothèses n’ont jamais pu être prouvées. Et si l’on ne connait pas son origine exacte, tout le monde s’accorde à dire que c’est un met levantin.

Le falafel est évoqué la première fois dans la littérature anglaise, en 1941.

Étymologiquement, le mot falafel pourrait provenir du terme mlaff, signifiant « emballé », car on mange souvent le falafel en sandwich. Il est également possible qu’il provienne du terme arabe flayfle, signifiant « épice » ou « poivre ».

 

Comment se mange le Falafel ?

Les falafels peuvent se manger en boulettes, accompagnées de sauce tahina, une sauce à base de crème de sésame, ou d’une sauce au yaourt.

Les falafels peuvent également se déguster en sandwichs, accompagnés de divers crudités au choix (chou blanc, chou rouge, oignons, etc…), à l’intérieur d’un pain pita ouvert ou d’une galette enroulée comme un wrap.

La pita falafel de chez Libshop.

Chez Libshop, le falafel est servi dans différemment formats. Le plus connu est le format « sandwich », dans lequel les crudités et les sauces ont été revisitées par notre chef afin d’en faire un véritable produit qualitatif et nutritif. On le trouve également en format « cornet », servis avec une sauce tzatziki ou tahina. Enfin, vous pourrez les déguster en plat ou en salade.

 

Comment le Falafel est devenu populaire ?

Par son côté pratique et facile à emporter, le falafel est devenu une forme courante de nourriture de rue et de restauration rapide au Moyen-Orient. Puis il a été intégré à la table des mezzés orientaux, accompagnant les célèbres houmous et caviar d’aubergine.

Il a finalement été popularisé dans tous les pays du Moyen Orient : Israël, Liban, Jordanie, Syrie, Palestine, Irak, Iran, Turquie… Jusqu’à devenir quasiment un plat national aussi bien en Israël qu’au Liban.

La pita falafel à emporter, au Libshop d’Etienne Marcel.

Ensuite, le falafel a conquis le monde, via la diaspora juive, libanaise, palestinienne, en ayant notamment comme relais les végétariens, qui en ont fait leur sandwich veggie favori. En Amérique du Nord, il s’est démocratisé à partir des années 70. En Allemagne, il a été rendu populaire dans les quartiers en cours de gentrification. Et bien sûr, au Moyen-Orient, c’est un incontournable de la street-food, au point que McDonald’s a servi durant un temps le « McFalafel » dans ses restaurants égyptiens !

 

Quelle est la recette des falafels ?

Plusieurs recettes existent et cohabitent. Il y a globalement la recette israélienne, la recette égyptienne, la recette libanaise… Et les recettes « custom » que les chefs cuisiniers mettent au point afin de moderniser ce produit.

Ils peuvent être frits, ou faits au four. Mais les ingrédients principaux sont les pois chiches, les fèves, l’ail, le persil, la coriandre, et diverses épices comme le cumin par exemple.

L’assiette de minifels de chez Libshop.

Selon les recettes, certains enlèvent les fèves, et d’autres mixent fèves et pois chiche selon des proportions plus ou moins inégales. Enfin, certains apportent une plus grande touche d’herbes et arômes, ce qui a tendance à rendre les falafels plus ou moins verts, ou plus ou moins jaunes à l’intérieur.

Quant à nous, vous l’aurez deviné, nous avons personnalisé la recette des falafels afin d’en faire un produit unique au goût inimitable.

 

Le Falafel, c’est vraiment végétarien / végétalien ?

La particularité du falafel est justement qu’il s’agit d’une boulette 100% végétalienne. Vous pourrez déguster les falafels avec leur sauce tahina, à la crème de sésame, qui est elle aussi 100% végétale !

Attention toutefois, si vous trempez les falafels dans du tzatziki, ce dernier contiendra du lait, contrairement à la sauce tahina. Votre repas sera alors végétarien et non végétalien.

Vous pourrez néanmoins les déguster avec du houmous ou du caviar d’aubergine, qui sont des mezzés 100% végétaliens, c’est-à-dire sans aucun produit laitier.

 

Le Falafel est-il sans gluten ?

Le falafel est bien un produit qui ne contient pas de gluten. Les pois chiches et les fèves sont des légumineuses qu’il vous faudra réhydrater toute une nuit avant de les cuisiner. Un processus fastidieux mais qui vaut le détour tant le résultat est gourmand et nutritif ! Et qui ravira aux personnes qui ne souhaitent pas manger de gluten !

 

Le falafel, c’est bon pour la santé ?

Le falafel contient environ 325 calories pour 100 grammes. Il est composé de 35% d’eau, 30% de glucides, 15% de protéines et environ 20% du reste – ce qui peut inclut une faible teneur en matières grasses ainsi que des vitamines et des minéraux. Ces derniers sont le calcium, le fer, le magnésium, le phosphore, le potassium, le zinc, le cuivre, le manganèse, la vitamine C, la thiamine, l’acide pantothénique, la vitamine B et le folate.

Les phytochimiques comprennent le bêta-carotène. Le falafel est riche en fibres solubles, qui s’est avéré efficace pour réduire le cholestérol sanguin.

Lorsqu’ils sont frits, les falafels contiennent relativement peu de matières grasses et comme ils sont consommés généralement avec de la salade et des crudités, il sont à la fois sains et rassasiants.

La falafels bowl de chez Libshop.

En sandwich, le pain vient ajouter la note moins « healthy ». C’est pourquoi, chez Libshop, nous avons opté pour du pain fin afin que le repas soit constitué davantage de crudités et de falafels que de pain ! Et pour les plus prudents, ils pourront toujours retrouver nos falafels en format « bowl » 🙂

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter et à le partager !

Category: Cuisine

Ziyad

Passionné de foodtech, et amateur de cuisine gourmande et healthy, j'écume les nouvelles tendances culinaires et veille à ce que les plats chez Libshop soit aussi authentiques que sains.

ONE COMMENT

  • Boret dit :

    Page web très instructive sur la transparence des falafels et ses bonnes propriétés. Je n’hésiterais pas à m’y arrêter déjeuner la prochaine fois que je verrais un restaurant qui en propose! Mercii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour réserver votre table chez Libshop, remplissez le formulaire en indiquant le Libshop de votre choix, et vous recevrez un mail de confirmation en fonction des tables disponibles.

Pensez à ne pas être en retard de plus de 10 minutes le jour de votre réservation, au risque de perdre votre table !

-> Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Google+.

-> Passez commande en ligne et soyez livré en moins d'une heure, dans tout Paris.

Tous droits réservés © Libshop