Le Château de Mseilha

Envie de faire des excursions sans se ruiner au Liban ? Pourquoi ne pas prendre la route du nord de Beyrouth, menant vers Tripoli par la vallée de Nahr al-Jawz, pour rejoindre le château de Mseilha ? Connu à l’époque des Croisés sous le nom de Puy du Connétable, ou Passe-Saint-Guillaume, cet édifice, créé vers 1624, était dédié à l’émir Fakhr al-Din (1572-1632), en hommage à sa révolution contre le pouvoir ottoman.

View this post on Instagram

Mousayliha ou Mseilha – a forma diminuta de Maslaha, palavra árabe para um lugar fortificado – é o nome desta fortaleza isolada no topo de uma colina rochosa situada no vale do rio Nahr el-Jaouze. É o único castelo do Líbano que fica no topo de um pico, assim como os castelos de conto de fadas nos livros de histórias 🇱🇧 Mousayliha or Mseilha – the diminutive form of Maslaha, is the Arabic word for a fortified place – stands alone on top of a – detached rocky spur in the center of the Nahr el-Jaouze. It is the only one of Lebanon's castles to stand thus at the pinnacle of a sharp peak, like fairy tale castles in story books #mseilha #mseilhafort #medieval #castelo #castle #lebanon #livelovebeirut #batroun #livelovelebanon #livelovebatroun

A post shared by Líbano-Brasil 🇱🇧🇧🇷 (@libano_brasil) on

Le petit château de Mseilha s’élève sur un piton rocheux idéalement situé à proximité d’un ruisseau qui s’assèche l’été. Appelé « Kalaat Mezbaheh » au XIXe siècle, ce château aurait servi de garnison au terme de la bataille de Hittine. Même si son origine historique demeure incertaine à ce jour, le site connaît des similitudes indéniables avec les châteaux cathares. Malgré son remaniement par l’Emir Fakhr-al-Din, vers 1624, certains éléments architecturaux typiques de la période des Croisades, comme des fentes de tir, demeurent visibles sur la façade du château de Mseilha.

Un chemin étroit, taillé dans le roc mène jusqu’au château de Mseilha. Le site est accessible gratuitement au public. A l’étage, on distingue plusieurs salles avec leurs voûtes, des gouffres, de petits escaliers, un impressionnant système de défense et des casemates. De sombres couloirs et salles relient ces différentes salles. Seules les archères ont accès à un peu de lumière.

Les fentes de tir qui datent de la période des Croisades, sont essentiellement concentrées à l’angle sud-ouest du château. Selon certains chercheurs, une chapelle aurait également été bâtie à l’angle sud-est du château. Mais il n’en reste (presque) rien.

Aux abords du château, on remarque un pont datant de la même époque que le château. Par sa présence, le site arbore un air pittoresque. Même abandonné et négligé, l’environnement du site demeure propice pour des excursions en famille ou entre amis.

View this post on Instagram

#Mseilha temple #Mseilha walkway#Batroun

A post shared by Roxanne Najjar (@roxanne.najjar) on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *