Sur la route du Liban…dans un transport en commun

Le Liban est un pays qui regorge de sites archéologiques et historiques à visiter. Sa nature verdoyante, aux paysages diversifiés offre également plusieurs opportunités de visites et d’activités. Mais pour découvrir le pays dans toute sa splendeur, rien de tel que de plonger directement dans le quotidien d’un Libanais, à traverser le Liban en transport en commun. C’est une possibilité qui ne présente aucun danger, mais uniquement pour les aventuriers libres d’esprit.

Des transports en commun diversifiés

Le Liban compte trois différents types de transports en commun : les bus, les vans et les services collectifs (taxis). Pour ces trois catégories distinctes, le principe est le même : il n’existe aucun arrêt fixe. Si vous souhaitez arrêtez un véhicule en marche, il faudra faire un signe de la main et indiquer votre direction. Comme pour toutes les lignes de transport en commun occidentaux, les bus et les vans suivent des trajets fixes au Liban. Mais aucun trajet particulier n’est indiqué pour les services.

Visiter le Liban en bus

Quelle que soit la ville où vous vous trouvez au Liban, le moyen le plus facile d’avoir un bus, en dehors des points de rendez-vous, c’est la voie rapide. Oui, si vous souhaitez prendre le bus à la volée, il faut rejoindre les nombreux usagers qui attendent sur le bord de l’autoroute. Ne vous inquiétez pas, il est vraiment d’usage de trouver des gens qui demandent à être pris à des embranchements de voie rapide au Liban.

En général, les bus sont des véhicules de grande taille, souvent plus grands que les vans. Chaque ville possède un point de rendez-vous, le seul endroit prévu pour voir un bus s’arrêter. Il suffit de demander pour connaître le « bus stop » qui se trouve le plus près de votre emplacement. Dans tous les cas, vous n’attendrez pas plus de 15 minutes pour être ramassé par un bus.

Collés serrés dans les vans du Liban

Les vans sont une manière un peu exceptionnelle pour se déplacer en ville. Les locaux préfèrent ces moyens de transport au bus car ils sont moins chers. Les aventuriers vont adorer de parcourir les villes à bord de vans datant des années 80. Un véhicule ancestral qui peut contenir jusqu’à 20 personnes sans climatisation. C’est le transport idéal pour relier rapidement les principales villes du pays car les vans sont rapides. Certains roulent d’ailleurs dangereusement vite, parfois même la porte ouverte pour récupérer du monde en route. Et pour l’arrêter, il suffit de dire « STOP » !

Service ou taxi ?

Les « Services » sont des taxis collectifs. Mais si vous n’avez pas envie d’être taxé deux fois (voire trois fois) plus cher que le tarif normal, il ne faut jamais prononcer le mot « taxi ». Les services portent une plaque d’immatriculation rouge. Ils sont spécialement autorisés à partager le trajet avec plusieurs voyageurs. C’est un peu comme le covoiturage en France, l’idéal pour se déplacer facilement d’une ville à une autre, en partageant les frais avec d’autres passagers. Les services sont particulièrement appréciés à Beyrouth pour parcourir les différents quartiers historiques de la ville.

En général, un « service » est taxé 1€ pour un trajet d’environ 10 minutes. Au-delà, la plupart vous prendront en « taxi ». Les taxis sont plus adaptés pour aller dans des endroits reculés, où les bus ne vont pas. Mais il faut toujours négocier avant de monter dans un taxi. En général, pour un trajet d’environ 40 minutes, un taxi vous taxera 10€.

Nos conseils

Quel que soit le mode de transport que vous choisissez pour parcourir les routes du Liban, pensez toujours à vous renseigner à l’avance sur le coût du trajet pour éviter de payer (3 fois) plus cher. L’idéal, c’est de prévoir le compte car en donnant directement un billet, vous risquez de ne pas avoir la monnaie en retour.

Pour les femmes, il est déconseillé de s’asseoir à l’avant, à côté du chauffeur de taxi ou service, notamment lorsque le véhicule est vide. A moins que vous n’ayez aucun problème avec les regards lubriques et les mains baladeuses.

De la même façon, il convient toujours de s’habiller sobrement lorsque vous prenez les transports en commun au Liban. Les locaux risquent de prendre du plaisir à se coller à vos décolletés, mini-jupes et micro-shorts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *