L’île aux Lapins

Petit coin paradisiaque situé au large de Tripoli, l’île aux Lapins vaut vraiment le détour pour un séjour inoubliable au Liban. Pliez bagages, nous partons pour l’Île aux Lapins, une île unique en son genre au Liban, particulièrement appréciée en été pour ses belles plages peu fréquentées.

Située à 5 km au large de Tripoli, l’île aux Lapins se rejoint par bateau au départ du port de Mina à Tripoli. La balade passe par plusieurs îlots rocheux à peine visibles depuis la côte, au fil de traversées parfois tumultueuses car souvent exposées au vent. Les embarcations, souvent de taille, s’arrêtent à chaque îlot pour déposer des vacanciers prêts à vivre une belle aventure loin des bruits infernaux de la ville.

L’Île aux Lapins ou l’Île aux Palmiers (pour certains) tient son nom de l’introduction de ces animaux par les Français pour satisfaire leur envies de chasse dans les années 30.

Pour ce qu’elle représente, cette île présente deux particularités. D’abord, c’est l’une des seules plages publiques du pays où se déroule chaque année le Lebanon Water Festival, un événement organisé pour promouvoir les sports nautiques, l’écotourisme et la protection du littoral libanais. L’île  aux Lapins se démarque également par sa réserve naturelle protégée par l’Unesco depuis 1992.

Pour la petite histoire, l’île aux Lapins a été victime d’un bombardement aérien en 1984 pendant la guerre civile. Nettoyée de fond en comble puis déminée, elle a été rouverte vers la fin des années 90. En 2006, l’offensive israélienne contre le Liban a de nouveau endommagé l’île. En 2009, un déversement de pétrole la condamne davantage, la rendant complètement inutile et inaccessible aux Libanais.

Mais depuis, Tripoli est devenue une ville qui respire la tranquillité et la sérénité. Toutes les saisons sont désormais bonnes pour visiter la ville et pousser un peu plus au large vers l’Île aux Lapins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *