Anfeh ou la « Petite Grèce » du Liban

Le Liban a ceci d’intéressant, c’est un pays à la fois historique et légendaire. Il abrite de magnifiques monuments, églises et musées médiévaux. Sa gastronomie est tout simplement succulente et ses plages d’une beauté exceptionnelle. De plus, le pays regorge de sites touristiques insolites comme Anfeh, le #littleGreece des Libanais.

Anfeh ou Enfeh est une ville antique située au Nord du Liban. C’est une localité principalement habitée par des Chrétiens orthodoxes. Mais elle a aussi vu défiler une multitude de périodes religieuses : phénicienne, hellénique, romaine, byzantine, arabe et croisée. Située sur la côte libanaise, à 65 km de Beyrouth, elle se trouve à seulement 15 km de Tripoli.

View this post on Instagram

Here it is in all its glory with no filter. The little blue and white painted Anfeh town in Koura, North Lebanon. A few things about our beloved Anfeh💙 🇱🇧 It is primarily a fishing 🎣 and salt-producing town lying on rocky cliffs protruding into the sea with a minimum of 400 people by the sea on any given day. Over the centuries, Anfeh was known for being a major wine producer. The people of Lebanon generally and Anfeh specifically affectionately call it Anforini, alluding to the similarly setup Grecian island of Santorini. The churches and caves of the town run back a 1000 years minimum and Anfeh was on the world monuments 1998, 2000 and 2002 watch list. Developmental projects from nearby communities have been threatening the heritage of this beautiful town. Most inhabitants of the town, just like the Grecians follow the Greek Orthodox Church #destinations ——————————————————————— #love #travel #travelblogger #travelphotography #happiness #followme #beachlife #seaandsun #sea #santorini #anforini #anfeh #anfehlebanon #lebanon #liveloveanfeh #livelovelebanon #followmeto #followme #lovemypage #instagrammers #instapic #northlebanon #lb

A post shared by The Pavement World (@thepavementworld) on

Un des meilleurs attraits touristiques de la ville d’Anfeh s’appelle Marie des Vents. Considérée comme la plus ancienne Chapelle-Eglise du Liban, cette église aujourd’hui orthodoxe se rejoint en suivant la sortie pour les cimetières au bord de la mer, au niveau d’Anfeh. Elle a été récemment restaurée, mais on peut encore admirer les fresques médiévales qui ornent ces murs d’antan.

Pour la petite pause culturelle, Anfeh, Enfeh ou encore Naufin du temps des croisades, représente également l’une des principales villes et l’un des principaux ports francs de la région. A découvrir sur place, un promontoire où se trouvait le château et trois cicatrices des douves de cette forteresse.

Le seul rescapé de l’antique Néphin des Croisés et autres Latins et également le dernier lieu de résidence des Croisés avant d’être totalement envahi par les Mamelouks. A part des fantômes, seules les cuves bétonnées sont restées. Mais elles émerveillent encore par leur forme et leur histoire. C’est d’ailleurs sur ce promontoire d’un demi-kilomètre que la ville d’Anfeh a été fondée du temps des phéniciens, en 3 000 avant J.C.

Et enfin, pour improviser une petite pause plage, Anfeh possède aussi une petite station balnéaire publique aux airs grecs. Avec ses murs blancs et ses habitants hospitaliers et plein de gentillesse, on se croirait vraiment en Grèce à « Taht el Rih ».

Cette plage est l’une des quelques rares plages d’Anfeh à sortir du lot. Elle se distingue par l’absence totale du vent, ses pittoresques chalets peints en blanc et bleu qui bordent la mer, son eau claire et son atmosphère sereine. De quoi permettre aux visiteurs, qui ne sont jamais très nombreux à y aller, de se détendre dans une ambiance parfaitement conviviale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *